News & Blog

Automne : conserver sa vitalité grâce aux huiles essentielles
By October 12, 2020 1 Comment

Automne : conserver sa vitalité grâce aux huiles essentielles

Entre la reprise du rythme professionnel et scolaire et la baisse de luminosité, l’automne s’est installé.

Cette année, la baisse des températures s’effectue dans un contexte sanitaire particulier. L’humeur est parfois morose, le niveau d’énergie vacille.

Il existe pourtant une bonne nouvelle en cette année 2020 : les huiles essentielles sont de précieuses alliées, pour éviter que l’organisme et le mental ne s’affaiblissent.

Senteurs revigorantes

La fatigue s’installe et le café ne suffit plus ? La star de l’automne, c’est l’huile essentielle d’Epinette noire (Picea mariana) : elle agit en cas de coup de pompe et d’épuisement. Tonique générale, son arôme frais et revigorant transmet courage, clarté d’esprit et confiance en soi. Très agréable en diffusion, associez-la à l’essence de Citron jaune que nous évoquerons plus loin.

Dans le même registre, le Pin sylvestre (Pinus sylvestris) « remet droit l’individu épuisé » selon Michel Faucon. Cette image de droiture est soulignée par la position supérieure qu’occupe le Pin sylvestre dans la canopée : il est capable de croître en terrain difficile pour surplomber la nature environnante, déployant sa force majestueuse. Il symbolise la volonté d’exister et l’énergie vitale qu’il puise dans ses racines. Son parfum oxygénant soulage l’anxiété, ouvre la disponibilité mentale en dissipant la fatigue.

Si vous avez besoin d’un « coup de boost » instantané, tournez-vous vers la Menthe poivrée (Mentha x piperita). Du latin mentalis ou mens : mental, esprit, son nom évoque ses propriétés toniques sur le mental et la concentration. Elle rend les idées claires, facilitant leur maîtrise et leur communication. Vous devez défendre un projet en public ? La Menthe poivrée favorise la pleine disponibilité de l’esprit. Elle ouvre les premières notes de l’Eau 21, le parfum naturel d'Aimée de Mars qui vous transporte à La Rochelle entre soleil, vent et mer.

Eclaircie mentale

En automne, la luminosité baisse avec les températures, laissant place à la grisaille et au froid. Le manque de lumière peut avoir des conséquences néfastes sur notre organisme, en favorisant la déprime et parfois la dépression saisonnière. Bonne nouvelle : certaines huiles essentielles peuvent accompagner cette période en ayant un effet bénéfique sur le moral.

Pour appeler le soleil, rien de tel que la Bergamote (Citrus bergamia). Ses notes lumineuses et pétillantes conjurent la déprime et réchauffent le coeur. Une étude a d’ailleurs démontré que l’inhalation d’essence de Bergamote pendant 15 minutes améliorait l’humeur des participants, qui se trouvaient dans une salle d’attente. Pour retrouver ses notes délicates très prisées en parfumerie, découvrez le parfum naturel Divine Emeraude d’Aimée de Mars. La fraîcheur de la Bergamote est associée au Jasmin, pour une envolée lumineuse qui plaira aux amoureux des hespéridés.

Pour rester dans la pétillance des agrumes, citons le Citron jaune (Citrus limonum), qui a la particularité d’éclaircir les idées et de favoriser la concentration. Au Japon, son essence est même diffusée dans les bureaux pour augmenter la productivité des travailleurs ! Pourtant, ses notes acidulées sont souvent associées à l’enfance, et chatouillent les adultes devenus trop sérieux. Insouciance et légèreté, il apporte une éclaircie au cœur de l’automne.

Les agrumes ne sont pourtant pas les seules à lutter contre la grisaille de saison et de l’esprit. Le Bois de rose (Aniba roasaeodora) nous aborde avec douceur et délicatesse, par son parfum boisé aux notes à la fois vertes et rosées. Harmonisant, il apaise les anxieux et apporte de l’énergie à ceux qui sont épuisés. Il accompagnera avec une grande délicatesse ceux qui sont au bord du burn-out. Mais attention, le Bois de rose est à utiliser avec parcimonie car l’espèce est menacée de disparition. N’utilisez que l’huile essentielle extraite des rameaux feuillés provenant de sa culture.

Parfum d’apaisement

Dans le contexte de crise sanitaire actuel, il est possible de ressentir du stress et de l’anxiété. Vous avez besoin de vous évader pour décompresser ? Pour un effet « vacances » à portée de nez, tournez-vous vers l’Ylang ylang (Cananga odorata). Son parfum fleuri entêtant et exotique vous emmènera à mille lieues de vos préoccupations, le temps de reprendre votre souffle. Elle accompagnera les grands anxieux, qui n’ont pas confiance (en eux, en les autres et en l’avenir). Choisissez la complète à la profondeur complexe, ou la « extra », plus fleurie. Et pour prolonger ce moment d’évasion, retrouvez l’Ylang ylang dans le parfum Mythique Iris d’Aimée de Mars, à base dhuiles essentielles.

Le stress vous empêche de dormir ? La Camomille vient apaiser les chocs émotionnels et apaise l’anxiété. Par sa présence chaleureuse et son parfum fleuri particulier (aux notes de foin et de pomme mûre), elle est puissamment apaisante. Elle réchauffe le cœur, apaise le mental. Elle aide à ralentir le vélo de pensées qui pédale dans votre tête, pour rejoindre les bras de Morphée...

Enfin, si vous avez besoin d’être rassuré(e), la Lavande vraie (Lavandula angustofolia) vous tend les bras. Parfum champêtre évoquant les champs violets du sud de la France, son côté rustique évoque la résilience. Elle calme par sa présence maternelle, pour nous aider à surmonter nos difficultés. Amie des âmes créatives, c’est en toute quiétude qu’elle nous aide à voir nos potentialités. Prenez le temps de redécouvrir cette huile essentielle bien connue de tous, car elle est particulièrement à propos. En effet, le mot lavande est issu du latin lavare (traduction : laver), car ont l’utilisait autrefois pour parfumer le linge propre. Faites-lui une petite place au milieu des savons et autres gels hydro-alcooliques, pour purifier votre esprit des tensions accumulées.

Utilisation

Pour bénéficier des effets des huiles essentielles évoquées, déposez une à deux gouttes sur un mouchoir. Approchez le mouchoir de votre nez, sans l’amener au contact de la peau. Prenez trois grandes inspirations, les yeux fermés et concentrez-vous sur les sensations et les émotions qui vous viennent.

Précautions

Il est plus prudent de demander conseil à une personne dûment formée à l’aromathérapie, avant d’utiliser les huiles essentielles chez les femmes enceintes, allaitantes, les enfants de moins de 6 ans, les personnes épileptiques ou asthmatiques. L’utilisation d’huile essentielle de Menthe poivrée est formellement déconseillée chez les bébés de moins de 30 mois. N’arrêtez jamais un traitement en cours, sans demander l’avis de votre médecin.

Iris Haesendonck, Praticienne en Aromachologie

Accompagnement psychoémotionnel avec les huiles essentielles

Création de synergies personnalisées, à utiliser en olfaction

Sources

Bitsas, A. (2009). Aromathérapie Corps et Âme: Comment ajuster complexité aromatique et complexité humaine. Bruxelles, Belgique : AMYRIS.

Canac, P. (2019). Le guide des émotions olfactives - Equilibre et bien-être grâce à l’aromachologie. Chavannes-de-Bogis, Suisse : AMBRE.

Faucon, M. (2019). Traité d’aromathérapie scientifique et médicale - Les huiles essentielles. Paris, France : SANG TERRE.

Han, X., Gibson, J., Eggett, D. L., & Parker, T. L. (2017). Bergamot (Citrus bergamia) Essential Oil Inhalation Improves Positive Feelings in the Waiting Room of a Mental Health Treatment Center : A Pilot Study. Phytotherapy Research, 31(5), 812‑816. https://doi.org/10.1002/ptr.5806

Solano, C., & L’équipe Passeport Santé. (2015, novembre). La dépression saisonnière. Consulté le 3 octobre 2020, à l’adresse https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=depression_saisonniere_pm

 

Comment (01)

    • Avatar
      Mattart
      Oct 13, 2020

      Merci beaucoup pour ces renseignements clairs et instructifs à propos des huiles essentielles . J’avoue qu’il m’a donné l’envie d’essayer sans tarder ce « Mythique iris » au nom évocateur, boosté par l’Ylang-ylang.. Je note également l’épine vinette qui me sera certainement une aide précieuse pour traverser sans peine l’automne qui frappe à notre porte

Leave your thought